L’essai de la navette autonome Gateway est en cours autour des aires piétonnes de Greenwich, à Londres. En effet, c’est le dernier trajet public du véhicule sans conducteur.

Le projet de la navette autonome Gateway est approuvé par le DFT !

navette autonome Gateway

Le projet Gateway, qui signifie Greenwich Automated Transport Environment, est le dernier d’une série de services publics de la navette sans conducteur dans les zones piétonnes et aura lieu autour du UK Smart Mobility Living Lab.

Ce projet est financé par 5,5 millions de livres sterling auprès du Département des transports (DfT) et du Département des affaires, de l’innovation et des compétences. Ainsi, 2,5 millions de livres sterling des entreprises partenaires, notamment Heathrow Enterprises, O2 et Royal Sun Alliance. Le projet reçoit également des fonds du Centre gouvernemental pour les véhicules connectés et autonomes (CCAV).

Les navettes Gateway de test ont une vitesse maximale de 16 km/h, quatre sièges et pas de volant ni de commandes visibles.

Les développeurs du projet Gateway ont déclaré avoir pour but d’approfondir la possibilité de solutions de mobilité sans conducteur, et de trouver les progrès réalisés avant qu’ils ne puissent être utilisés sur les routes publiques. La réaction du public doit également être évaluée au cours du projet.

Contrairement à d’autres programmes de mobilité, tels que le schéma proposé par Tesla pour les solutions de mobilité partagée, les décotes ne seront disponibles qu’à des emplacements choisis plutôt que des lieux demandés par les passagers. Enfin, Gateway souligne également qu’un opérateur sera à l’intérieur du véhicule pour prendre le contrôle en cas d’urgence, conformément à la législation de DfT pour les essais de véhicules autonomes.